Brezhoneg Bro-Vear

Klask

Kavet zo bet 6 frazenn.

met (gras on ?) dezhañ, met an dro all 'ma lâret se dit, (gras on ?) dezhañ peogwir ma zad 'na graet daou vloaz servij hag ur bloavezh brezel met ne oa ket bet prizoniet avat, met bet 'na (resper ?) peogwir ne oa ket bet lazhet paotr

[mɛ gɾɑs ɔ̃n deɑ̃ mɛ ndɾo: al ma ’lɑ:ʁə ze dit gɾɑs ɔ̃ deɑ̃ pə’gu:ʁ ma zɑ:d na gwɛd do̞w la ’ʒɛʁviʃ a ’blɑwəs ’bɾe:zəl mɛ wa kə be pɾi’zo̞ɲət a mɛ bed na ’ɾespəʁ pu wa kə be ’lɑ:hət po̞t]

je suis (redevable ?) de lui, mais l'autre fois je te l'avais dit, je suis (redevable ?) de lui puisque mon père avait fait deux années de service et une année de guerre, mais il n'avait pas été fait prisonnier, mais il avait eu xxx ( ?) puisqu'il n'avait n'avait pas été tué mon gars

???

Michel Talgen, 1951, Bear (dastumet gant Tangi)

ne oa ket nemet tri a oa tapet prizoniet

[wa kə mɛ tri: wa 'tɑpə pri'zɔ̃ɲət]

il n'y en avait que trois qui avaient été fait prisonniers

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

ne oa ket nemet tri a oa tapet prizoniet

[wa kə mɛ tri: wa 'tɑpə pri'zɔ̃ɲət]

il n'y en avait que trois qui avaient été fait prisonniers

Roje Dollo, 1932, Bear (dastumet gant Tangi)

me ne oan ket prizoniet

[me wɑ̃n kə pri'zɔ̃ɲət]

je n'étais pas emprisonné

Paotr, 1915, Bear (dastumet gant Tangi)

prizoniet oan ma kerez

[pri'zõnjəd wãn ma 'kerɛs]

j'étais prisonnier si tu veux

Paotr, 1915, Bear (dastumet gant Tangi)

unan a oa prizoniet du-hont

[yn a wa pri'zɔ̃ɲəd ‘dyən]

un qui était emprisonné là-bas [prisonnier de guerre]

Manuel Aofred, 1931, Bear (dastumet gant Tangi)

Kavet zo bet 6 frazenn.