Brezhoneg Bro-Vear

Brezhoneg > Galleg

plas (war –)

place (sur –)

renket 'na laoskel e oto war ar plas

['rɛŋkɛd na 'lɔskəl i 'oto war plɑ:s]

il avait dû laisser sa voiture sur place

Paotr, 1915, Bear (dastumet gant Tangi)

ret eo bezañ war ar plas koura evit ober

[rɛd ɛ 'beɑ̃ war plɑs 'kua wid o:r]

il faut être sur place quoi pour faire

Manuel Aofred, 1931, Bear (dastumet gant Tangi)

bepred out war ar plas

['bopəd ut wa:r plɑ:s]

toujours [est-il] que tu es sur place

Manuel Aofred, 1931, Bear (dastumet gant Tangi)

ni ne oamp ket war ar plas

[nim wɑ̃m kə war plɑ:s]

nous n'étions pas sur place

Plac'h, 1931, Bear (dastumet gant Tangi)

ezhomm e vez da vezañ war ar plas

[e:m ve də 'veɑ̃ war plɑ:s]

il y a besoin [il faut] d'être sur place

Paotr, 1931, Bear (dastumet gant Tangi)

kez war ar plas d'ober hañ

[kɛs war plɑ:s 'do:bər ɑ̃]

va sur place pour faire hein

Lusien Karluer, 1928, Bear (dastumet gant Tangi)

ma gamaradoù a oa ganin 'ba ar c'hommando-se... a oa bet evakuet tout, betek an Aotrich goude, ya, ha me 'ma gortozet war ar plas, ha... e oan... hag e oan... bet liberet neuze eu... ur miz a-raok d'ar reoù all kwa, ya, ya, ya, ma gamaradoù a oa ganin 'ba ar c'hommando-se, ya, ya, bet... en Aotrich e oant bet evakuet, gant an Almanted e oa ouzhpenn, 'oa ket fin ar brezel toutafet

[mə ˌgɑ̃mə'ɹɑ:do wa gɑ̃'nĩ bah ho'mɑ̃:do ze - wa bed eva'ky:ət tut - 'betɛg noˌtriʃ 'gu:de - ja - a me ma gɔɹ'to̞:zə waɹ plɑ:s - a: wɑ̃n a wɑ̃n bed li'be:ɹəd 'nœ:he ə - mi:z ɹo̞:k tə ɾe'wɑl kwa - ja ja ja - mə ˌgɑ̃mə'ɹɑ:do wa gɑ̃'nĩ bah ho'mɑ̃:do ze - ja ja - bet ɛn o'tɾiʃ wɑ̃ɲ bed eva'ky:ət - gɑ̃n nal'mɑ̃ntəd wa spɛn - wa kə fi:n 'bɾe:zəl tuta'fɛt]

mes camarades qui étaient avec moi dans ce commando-là... avaient tous été évacués, jusqu'en Autriche après, oui, et moi j'avais attendu sur place, et.. j'étais... et j'avais été libéré alors euh... un mois avant les autres quoi, oui, oui, oui, mes camarades qui étaient avec moi dans ce commando-là, oui, oui, été... ils avaient été évacués en Autriche, c'était avec les Allemands en plus, la guerre n'était pas tout-à-fait finie

Jañ Bihan, 1918, Bear (dastumet gant Tangi)

o ! se a ouvezemp... abaoe 53... pa 'dea kollet eu... Stalingrad kwa, Saint Pétersbourg amañ kwa, quand ils avaient perdu la bataille de... pa 'dea kollet bataille de Stalingrad te ! e oaremp a-walc'h, « bremañ 'h eont... 'h eont da vezañ foutu hein ! », du-hont 'dea laosket eu... o... o troupchoù gwellañ te ! tout e oant chomet war ar plas

[o ze hu’ve:ɛm - bwe ... - pe ’dea ’ko̞ləd ə - stalin’gɹad kwa - ... - pe da ’ko̞ləd bataj də stalin’gɹad te - ’wɑ:ɹɛm wah - ’bœmɑ̃ hɛɲ - hɛɲ də ’ve:ɑ̃ ’futy ɛ̃ - ’dy:ən dea ’lo̞skəd ə o - o ’tɾupʃo ’gwɛlɑ̃ te - tud wɑ̃ɲ ’ʃo̞mə waɹ plɑ:s]

oh ! ça nous le savions... depuis 53... quand ils avaient perdu euh... Stalingrad quoi, Saint Pétersbourg ici quoi, quand ils avaient perdu la bataille de... quand ils avaient perdu la bataille de Stalingrad pardi ! nous savions bien... « maintenant ils vont être foutus hein ! », là-bas ils avaient abandonné euh... leurs... leurs meilleures troupes pardi ! elles étaient toutes restées sur place

Jañ Bihan, 1918, Bear (dastumet gant Tangi)